Les chantiers artistiques et artisanaux

MPL - Crédits : Phlippe Lemoine

Les démarches artistiques et culturelles doivent être au coeur des transformations sociétales car elles permettent à chacun de s’exprimer, apporter une expérience, raconter une histoire, et confèrent ainsi aux citoyens et citoyennes un pouvoir d’agir et une légitimité à participer à la co-construction de solutions avec les institutions, les collectivités, les entreprises. En accueillant diverses démarches artistiques et culturelles, le Wip veut questionner notre rapport au territoire et à ses évolutions, et notre rapport aux transitions sociétales grâce à un regard sensible et décalé sur nos lieux de vie.

Alors artistes, artisans et collectifs, si vous êtes sensibles au magnétisme du lieu et enclins à créer dans un projet aux multiples projets, nous vous mettons à disposition la Cité de Chantier.

Un lieu : La Cité de chantier

250 m2 de container et de bois, un fonctionnement autonome, une cuisine, des projets qui font écho aux axes de travail du Wip : le réemploi, la culture, l’aménagement du territoire, l’inclusion sociale et professionnelle. La Cité de chantier devient un atelier de création et production, ouvert aux collectifs d’artisans et/ou d’artistes pour travailler, créer, rêver, et développer leurs projets.
🙋‍♀️ Artistes et artisans
⏳ De 1 semaine à 1 mois

La Cité de Chantier a été construite en mai 2016 pour servir de Tiers-Lieu de préfiguration à la Grande Halle afin d’être, dès la phase chantier, un vecteur de création culturelle, de lien social et de richesse économique. Construite en matériaux de réemploi, et dans le cadre d’un chantier mené par le collectif ETC, elle a permis au Wip :

● d’être la base vie du chantier : cantine pour les entreprises de la réhabilitation, permanence architecturale, animation autour d’un chantier ouvert…

● d’expérimenter les différents services et actions qui seraient ensuite déployés dans la Grande Halle (bureaux, formation, évènementiel, bar-restaurant…),

● de construire un écosystème d’acteurs, partenaires, utilisateurs, et une méthode coopérative pour construire des projets communs autour des enjeux de transition écologique et sociétale,

● d’échanger avec les publics et habitants du territoire sur leurs attentes, leurs envies, leurs besoins et les inclure dans les actions en déploiement,

● de consolider son modèle économique et de gouvernance pour le Tiers-Lieu de la Grande Halle et de déclencher sa réhabilitation.

Depuis avril 2021, la Cité de Chantier est destinée aux collectifs d’artistes et d’artisans. C’est aussi un lieu partagé puisqu’aux étages se trouvent :un studio radio et des bureaux.

Les différents espaces de la Cité de Chantier permettent aux compagnies de créer, de développer et de travailler leurs projets artistiques.

C’est idéal pour le travail d’écriture, de la scène, des décors, de la scénographie, des arts de la rue et de l’artisanat. Le travail du son est également possible.

Le travail de la lumière et de la “grosse”machinerie ne peuvent pas être effectués dans la Cité de Chantier compte tenu de l’architecture (verrières notamment) et de l’installation technique.


La Cité de Chantier est un lieu partagé. À l’étage, un studio de radio est installé dans lequel sont souvent organisés des ateliers radio, les mardis après-midis de 14h à 16h. Il se peut alors qu’il y ait du passage. 

Nous mettons à disposition le lieu gracieusement de 1 semaine à 1 mois. 

L’accueil au sein du Wip implique de correspondre à l’éthique et aux valeurs du Wip. Considérée comme un bien commun, la Cité de Chantier se nourrit des expériences des uns et des autres. Un cahier des engagements partagés, garant des valeurs à partager et à essaimer, fixe un cadre de fonctionnement pour tous ceux qui sont amenés à interagir dans le cadre du projet du Wip.

Le Wip accompagne l‘équipe accueillie à répondre au mieux à tout ou une partie de ces engagements. Cela participe notamment à la documentation du projet culturel et de son impact, et à l’interaction avec les publics permettant de les associer à la construction de la programmation culturelle.

 Le Cahier des engagements partagés : 

Laisser une trace de l’œuvre/événement présenté dans la Grande Halle (audio, photo, vidéo, production écrite, élément de décor), dans l’optique de questionner comment la production (oeuvre, évènement, projet) continue de vivre, sédimente, imprègne un lieu, revit ou se transforme avec celles des autres qui suivent. 

Prendre le temps de documenter votre projet selon une forme libre, accompagné par le Médialab du Wip : plateau radio, échange avec le public, texte, visite des coulisses, médiation…

Porter une attention aux enjeux écologiques structurants de l’économie au sens large, y compris dans les démarches des artistes ; Prendre en compte la dimension « économie circulaire » y compris dans le travail artistique et en faire un levier de créativité.

Collaborer sur les questions de médiation : auprès des résidents, personnes au travail au sein de la grande halle, des différents publics, bénévoles, habitants du territoire, étudiants, chercheurs (…)

Partager des temps de vie et de convivialité

Passerelles théâtre          Compagnie bonne chance          Compagnie Litlle Boy
Le Ballon vert               Collectif Faire Ailleurs        La boite à soudure
Projet FEMMES                Compagnie Eteile                Compagnie Les flèches 3000
Fovea                        Duo 2 travair                   Ne dites pas non, vous avez souri
ETA ETA

Juliana Feral

Juliana Feral

Chargée de projets culture et tiers-lieux
07 57 44 07 21
juliana@le-wip.com

Illustrations